fantaisies sur les mots, Palestine Palestrina

Drôle de coquille, si c’en est une … dans un texte de Mandelstam, il est question des lieux saints, et le nom de Palestine survient. Dans la traduction, en vis à vis (éd de l’Imprimerie nationale) Palestine est devenue Palestrina !

Que de fois on lit et on se trompe, on lit un mot à la place d’un autre ! Et dans le système que suivent les correcteurs orthographiques, le HerrKorrektor, c’est tout le temps des réinterprétations, et c’est même tout à fait curieux de voir les transformations que le HK (c’est lui) vous impose, il va si vite ! et on découvre des phrases qui ne veulent plus rien dire !

 

A propos, écouter le mélange de langues dont il est question aujourd’hui, dans On ne parle pas la bouche pleine !

 

http://www.actu-philosophia.com/spip.php?breve381

 

comme quoi, mais on le savait ! « je l’ai sur le bout de la langue' », les saltimbocca http://www.papillesetpupilles.fr/2008/07/saltimbocca-la-romaine.html/

on se régale et on a souvent des surprises, comme dans la chanson

Elles réservent des surprises, les cerises, les cerises

Elles réservent des surprises, les cerises du voisin …

– Bon appétit !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :