Roscoff (Finistère) les arpenteurs

Les arpenteurs … c’est un film de Tanner (vérifions,- film de Michel Soutter, avec Lean-Luc Bideau – vu à Paris au tout début 73, retour de Cannes où Journées films de jeunesse (titre approximatif, semaine de Noël 72), où parmi les films projetés il y avait L’italien des roses (Charles Masson, Richard Bohringer), sans doute La salamandre et Charles mort ou vif.

http://topographi.blogspot.fr/2012/05/les-arpenteurs-1972-mit-jean-luc-bideau.html

Dure période de tensions extrêmes, Mamie à Nice et arrivant bientôt à Evry. Philippe, dur dur. Et moi essayant de tenir le coup. Aline Pagès, Claudine, la chorale de CEC heureusement. Et le Palace.

Les arpenteurs, pourquoi ? quelques années plus tard, mais non, c’était avant et deux fois : Moscou 1969 les récits de Sacha sur sa vie d’arpenteur en Sibérie, immensité silence émerveillement nature – pas de proximité dérangeante. Et une première fois, en 54 !! La nuit des temps, souvenir revenu sur un mot, un nom Angers, associé à catho, dominicains … Je cite cette lettre, ce mail (anonymat respecté, à peu près). Elle date du mois de juin (2012).

  • Vous me parlez de Rachid, j’ai demandé à mon père s’il avait travaillé avec lui, mais non. Il l’a juste entendu en concert et croisé dans les couloirs du CNSM de Lyon.

Bio express:

 Mon père est né le 28 juin 1931 et est titulaire de l’orgue du saint Nom de Jésus, paroisse dominicaine à Lyon 6ème, depuis 1953…

Il est angevin de naissance et a fait ses classes au conservatoire de cette ville. Issu d’une famille modeste et nombreuse il a dû se mettre au travail dès 17 ans et a été jusqu’à l’âge de 48 ans un ouvrier opticien lyonnais apprécié et un organiste et accompagnateur amateur recherché.

Il doit à un autre angevin qui après avoir été prêtre à Angers était rentré chez les Dominicains et devenu le curé de cette paroisse conventuelle, d’avoir à la fois trouvé un poste d’organiste et une place dans une boutique d’optique à cette époque.

C’est Pierre Cochereau qui lui proposa de « basculer » dans la musique professionnelle au moment de la création du CNSM de Lyon.

Il y fut l’accompagnateur de la classe de direction de Choeur de Bernard Tétu jusqu’à l’âge de la retraite.

Ils ont avec son frère Yves (qui fut trompette solo au Philarmonique puis à l’Orchestre national de France) été les premiers à faire des concerts trompette et orgue dès 1955 je crois.

Il va fêter ses 60 ans de tribune en mai 2013.

J’espère vraiment que le cadeau plaira.

Et ce que j’ai raconté de cette expédition arpenteuse ou géo, thalassodésiste (?) :

À propos de « la catho d’Angers » j’ai le souvenir de l’Abbé Rullier qui était zoologiste et fréquentait la Station biologique de Roscoff. Il a été à l’origine d’un travail collectif qui avait mobilisé chercheurs et étudiants. C’est quelque chose qui aurait pu être fait par de la photo aérienne mais qui, sous sa haute autorité (un port altier, cheveux en brosse très courte et noble soutane qu’il abandonnait pour les marées), a été organisé de façon artisanale : des piquets, des ficelles et un sifflet. On traçait le retrait de la mer, je ne me rappelle plus très bien mais le lieu était sans doute Per’haridy (que je ne sais plus bien écrire). Et donc à Roscoff même, une partie plate qui est devenue centre de thalassothérapie et de bons revenus.
Donc tous les quarts d’heure on déplaçait les piquets pour suivre le retrait de l’eau. Et quelqu’un de plus qualifié reportait ces courbes probablement sur une carte d’état-major.
Une véritable expédition !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :