débuts en informatique

  • C’était il y a si longtemps … je les datais de 1986, de ce long stage de deux cents heures, cadeau de Laurent Fabius aux universités et autres écoles, initiez-vous, prenez le temps, on vous offre les profs le matériel, la patience … Non,la patience n’était pas offerte,  à prendre sur soi sur ses peurs ses échecs … Deux cents heures, tous n’ont pas tenu, loin de là, nombreuses les défections surtout au début, sortir de ses habitudes de ses certitudes de savoir ! Me souviens d’un très respectable prof, qui s’était déclaré offusqué et offensé de ne rien comprendre à ce Basic (pas drôle ce langage c’est vrai) alors qu’il était « l’auteur d’un dictionnaire … »
  • Mais déjà bien avant, en 84 le CNRS propose une semaine pour se familiariser avec les petits ordinateurs Thomson (je crois) dont s’équipaient quelques labos … et encore plus tôt, alors un saut, et ça ne m’est revenu que ce matin, Pâques 70, une semaine à Endoume, Station marine près de Marseille, pour goûter aux charmes du Langage C (projet PASCAL, un sigle que je ne saurais pas déchiffrer). Il me semble que c’était IBM qui envoyait son monde prêcher l’informatique, apôtres brillants mais pas à ma portée, j’avais fait partie des non-croyants, occupée que j’étais alors d’apprendre le russe et là oui !

En 86 convaincue, envie de ne pas perdre cette familiarisation obtenue au bout de six semaines, celles des attentats à Paris … Mais à l’époque les PC, « personal computer » étaient encore une rareté et ce qui est rare est cher  … J’ai acheté un petit objet de poche, juste de quoi taper quelques mots, une grosse calculette pourvue d’un clavier … je l’ai filée après à un ami linguiste et bon photographe, le jour où j’ai eu, en dépôt-prêt, un petit ordinateur … à moi MS-DOS, je m’y suis engouffrée, ce devait être printemps 87 … jamais quitté depuis, passé des nuits les journées bien sûr  … l’aide de Philippe, les consultations par téléphone, cette clarté qu’il avait …

Un jour croyant que j’avais compris le rôle de l’étoile * et ? pour remplacer des caractères dans une commande, je tape  del xx*.* sans me douter que l’étoile signifiait tous caractères, et hop voilà mes fichiers effaccés … j’ai blêmi …

Une autre fois c’était les deux points pour remonter d’un niveau … je ne me souviens plus de la syntaxe MS DOS … et je tournais en rond … et je ne lisais pas la doc que Philippe m’avait passée, paresse …

L’enthousiasme a été l’arrivée de Chi-Writer pour écrire en arabe, les proverbes lybiens que je travaillais, la joie de pouvoir écrire autrement, de dessiner la chedda et tous les caractères, oui, il fallait on pouvait les dessiner et les traiter comme des images … pas encore de Word ou plutôt il n’intégrait pas les polices autres que « caractères latins ». Galère ? non, plaisir de « faire », de bricoler, fignoler …

Des années plus tard, l’arrivée du Net, en 97 seulement … et tout le reste devient préhistoire …

Au point que j’oubliais, autour de 68, à Villefranche (sur Mer) l’apparition de tableaux où on remplissait des cases de 1 et de 0 … c’est si loin, c’est un Antécambrien bien avant la Préhistoire !

http://histoire.info.online.fr/ordinateurs.html

http://charlololo.over-blog.com/article-l-histoire-des-ordis-thomson-51743799.html

http://www.commentcamarche.net/contents/histoire/internet.php3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :