une nouvelle marotte ?

  • Utiliser Twitter, l’essayer c’est l’adopter ? pas si sûr, j’en suis à mon troisième essai et « cette fois » – à d’autres !

Cette fois je cherche à comprendre un peu mieux comment ça marche, et je commence à me demander pourquoi j’y vais ! voilà la vraie question, mais pourquoi embarquer dans cette galère ?

Et c’est en comparant mes trois pages, ou sites que la lumière commence à se faire, à tout petits pas … Facebook c’est plus immédiat, presque immédiat, les codes sont plus simples ? l’image aide facilite la prise en main, soit.

  • D’abord « les trucs » qui font hésiter à plonger . Je n’ai pas encore bien saisi la définition des rôles, des interdits : vous ne pouvez pas envoyer de message à quelqu’un qui ne vous suit pas. Mais si ce quelqu’un apparaît … qui est-il ou elle ? suiveur (non !) suivi, quoi d’autre ?
  •  Voir dans sa boîte à lettres, X vous suit désormais, mais là il n’y a eu aucune demande de ma part. Différence avec FB …
  • Les premiers arrivés sont des publicitaires, des pros … si pas plus d’affinités je passe.
  • Et je m’en vais, clopin clopant à la recherche « la quête » de tweeteurs par affinités.  Ce qui est intéressant, me frappe, me tente, c’est le langage, l’abord … Bref et concis par définition, 140 pas un de plus, cent quarante caractères par message, intervalles compris. Et ce n’est pas si court, il en a cent soixante dans les SMS,  calcul du pourcentage  … arithmétique ! 20/160 c’est 1/8 … mais voilà, faut croire que ce huitième en moins change tout !
  • Et après, une fois qu’on y est … là on débarque dans un peu plus d’inconnu, il y a les pros les habitués qui se répondent, s’interpellent, suivent trente-six affaires. Très bien, on peut essayer de se glisser en retweetant, « ça ne mange pas de pain » et on verra bien si quelqu’un vous suit pour pouvoir entrer en communication.
  • Et … il y a les tweets outre- … outre-Atlantique par exemple, me suis retrouvée au Québec et constaté qu’ils avaient d’autres sujets d’actualité, c’est évident ? sans doute mais c’est en lisant en regardant qu’on réalise … Chouette à la réalisation dans le virtuel ! comme quoi …
  • Il y a les choix,  suivre l’actualité d’accord mais en suivant qui et qui ? n’irai pas chez Marine par exemple, mais est-ce un si bon choix ? je veux dire qu’en choisissant des qui me ressemblent, comme le proposent et  Twitter et FB … je ne sors pas de chez moi, de mon clocher … vaste problème, trop pour un billet et pour ma jugeotte. C’est quelque chose qui se fait au gré de … des humeurs des hasards des rencontres …
  • La forme ! emballée par ce moule qui s’impose qu’on s’impose ok, le jeu oulipien, oui Paul tu l’as dit et aussi Matthieu et d’autres. Alors voilà, j’y vais parce que j’ai envie de jouer. C’est tout et c’est une bonne raison.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :